La boutique des produits aux algues de Scarlette Le Corre

Les algues marines : des antioxydants à la pelle !

Ce billet reprend un article paru dans la revue trimestrielle d'avril-mai 2009 de VivezBIO (Editions France Média Presse - Paris); iIl est intéressant pour ces précisions sur le grand nombre d'antioxydants présents dans les algues. Certains comme la fucoxanthine et le phycoerythrine n'existent nulle part ailleurs.

Les caroténoïdes : dans cette famille, on trouve la lutéine et la zéaxanthine ( principalement  dans les algues vertes et rouges)  et le beta-carotène ( également appelée provitamine A) . Ces micronutriments protègent nos cellules  contre les radicaux libres dus au stress, aux expositions prolongées au soleil et à la fumée de cigarette. Ils préviennent aussi le vieillissement, les maladies cardiovasculaires et les cancers.

 

Les polyphénols : les florétols, fucols, polyphénols sulfatés et tanins protègent les algues des éventuels métaux lourds présents dans l’eau de mer . Ils ont un rôle antibactérien et antifongique. Les polyphénols ( également présents dans le vin) sont connus pour leurs propriétés anti-radiculaires ; c’est ainsi qu’ils agissent contre les radicaux libres impliqués dans le vieillissement  cutané, les processus inflammatoires et les pathologies comme les cancers ou l’athérosclérose.

 

Les vitamines C et E :  notons que la vitamine E, en plus d’avoir de grands pouvoirs antioxydants a une action anti-inflammatoire.

 

La fucoxanthine : présente dans les algues brunes, elle est un antioxydant encore plus efficace que le lycopène pour détruire les cellules cancéreuses de la prostate ; Elle intervient aussi dans la prévention de maladies cardio-vasculaires ou céré-brovasculaires et protège les yeux de la cataracte et de la dégénérescence maculaire liée à l’âge. En outre, elle brûle les graisses de façon efficace !

 

La zéaxanthine : ses effets sur la dégénérescence maculaire liée à l’âge, les tumeurs malignes, les maladies cardiovasculaires et le système immunitaire sont avérés. On la trouve dans les algues rouges.

 

La phycoerythrine : pigment naturel des algues rouges, elle pourrait selon plusieurs études du Centre d’étude  et de la valorisation des algues (CEVA) « être mises à profit dans la prévention ou le traitement de maladies dégénératives comme certaines formes  de cancer, les maladies cardiovasculaire ou ophtalmiques".
Rédigé le  14 avril 2010 22:56  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site